16 mai 2013

Les hommes sont des chaussures

Les hommes sont des chaussures, non pas parce qu'on leur casse les pieds, mais parce qu'il est bien difficile d'en trouver sur mesure. Il faut en essayer plusieurs avant de trouver les bonnes. Parfois elles sont belles mais nous font mal aux pieds, parfois elles sont agréables à porter et on se sent bien avec.. Il arrive qu'on les jette... Qu'on s'en lasse, qu'elles passent de mode... On les met au placard et un beau jour on les ressort.   Une fois que l'on a trouvé chaussure à son pied, on ne s'en sépare plus, même si... [Lire la suite]
Posté par Saroushka à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2013

Le virus contagieux ADOPTEUNMEC.COM

En quête de tout et de rien, le constat s'avère alarmant. A force de trainer sur adopteunmec.com beaucoup ont attrapé un virus contagieux. Le plus difficile est de détecter les personnes affectées par ce virus, aliénés par un système de surconsommation ou l'autre va finir en sac...   Serial dating sans lendemain, flatterie de l'égo et poursuite desespéré d'un idéal inexistant : le trio "gagnant". A la fois baume et déstructeur d'égo, adopteunmec rassure de manière superficielle sur notre pouvoir de séduction. ... [Lire la suite]
Posté par Saroushka à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2013

Le bal des désabusés

Quel miracle, nous nous retrouvons tous ensemble dans un seul et même endroit. Le néant nous rassemble ! Tout le monde s'affaire au bal des désabusés. Hommes et femmes font les paons pour plaire et n'hésitent pas à changer de cible d'une chanson à une autre. Les danses sont malsaines et donnent le tournis. C'est normal puisque nous ne savons plus où donner de la tête. L'embarras du choix, une facilité à rencontrer des gens et pourtant, quelque chose dans nos regards relève de la nonchalance. Le respect de l'autre n'est pas au... [Lire la suite]
Posté par Saroushka à 12:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 mai 2013

Adopteunmec EPISODE 2

Beaucoup de rendez-vous avec des mecs d'adopte ont forgé chez moi une expérience tout à fait particulière. Et oui, il m'est déjà arrivé de gaffer, j'assume parfaitement. Après vous avoir critiqué, voici à mon tour d'en prendre mon grade. Voici un florilège des répliques que je n'aurais jamais dû lancer (merci la spontanéité) !   Moi : "Au fait, tu connais Alfred X, un autre mec d'adopte qu'on a en ami commun sur facebook ?" . Lui : "Oui, c'est mon frère" Moi : "Enchantée Nicolas !". Lui :"Non moi, c'est François !"... [Lire la suite]
Posté par Saroushka à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2013

Emmenez-moi au poste de police

Avoir le contrôle sur les choses, c'est un grand drame. Impossible de lâcher-prise, de se libérer du poids des contraintes, de la bienséance et des règles de conduite. Je dois être à l'heure, venir au bureau et faire mon travail, répondre au téléphone, m'engager sur de multiples projets, accomplir les corvées du quotidien... Ma vie est réglée sur un modèle contraignant, comme beaucoup de gens, hélas. Métro (bus), boulot et dodo.   Moi j'ai envie de perdre le contrôle, d'écouter mes pulsions et de faire des bêtises.... [Lire la suite]
Posté par Saroushka à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2013

Tu me prêtes ton jouet ?

Pour comprendre les femmes, il suffit parfois d'observer les enfants. Nous sommes des petites filles dans une cour de récréation, les jouets des autres sont plus attirants que les nôtres. Nous les convoitons tout naturellement.   Un garçon célibataire est plus séduisant quand il se met en couple. Il est inaccessible... Ceci nous poursuit jusqu'aux bancs de la fac où le geek pas très attirant devient une bombe lorsqu'une fille influente finit par lui mettre le grapin dessus. Faîtes le test en faisant l'apologie du garçon... [Lire la suite]
Posté par Saroushka à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2013

Pourquoi suis-je frivole ?

Pour se permettre d'être superficiels, futiles et un brin frivoles, il faut connaître toute la gravité de la vie. Nous sommes des êtres éphémères, fragiles condamnés à voir partir les les nôtres et à déclarer forfait un jour ou l'autre. Parfois je me sens envahie d'un sentiment d'extrême mélancolie... Celle qui me fait regretter le passé et craindre l'avenir... Pourtant, en fermant les yeux, je peux aisément m'imaginer vieille femme. Et si à 85 ans on vous disait : "pendant 48h, tu vas redevenir jeune"... Combien de millions... [Lire la suite]
Posté par Saroushka à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2013

Oups je suis ivre, le drame des afterworks

Quelle bêtise (et quel plaisir) de fréquenter ces afterworks "open bulles". C'est un concours de celle qui perdra le plus vite sa dignité et son élégance ! Au bar, les coupes se bousculent, chacune des filles se bat pour obtenir les effets euphoriques de l'alcool bas de gamme. Jamais nous n'aurons connu une telle bousculade féminine depuis les soldes (...). Voilà, il est 21h, l'open bar est fermé, de toute façon, tout le monde est ivre. Tout de suite, le lieu devient génial, les hommes sublimes, la musique fantastique. Bref, nous... [Lire la suite]
Posté par Saroushka à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mai 2013

Livraison de pizza ou mec livré à domicile

A l'heure actuel, il est plus  simple d'effectuer une livraison de mec à domicile que de commander une pizza. Les délais pour la pizza sont plus longs et il y a de fortes chances qu'elle arrive à bon port tiède. Vous appeler le pizzaiolo du coin, fantasmez sur le beau livreur et à chaque fois la déception est grande, vous préférez résolument prendre des calories avec la pizza, qu'en perdre avec lui... Tandis que l'homme à domicile rapplique en un texto et il y a peu de chance pour qu'il arrive tiède (...).   L'amour... [Lire la suite]
Posté par Saroushka à 16:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 mai 2013

Baise-moi la main

Aujourd'hui, les hommes ne demandent plus notre main. Ils ne les prennent plus tout court dans la rue. Triste ou heureuse constatation, je ne sais pas sur quel pied danser. Les hommes nous prennent la main uniquement pour la guider là où ils l'entendent et ils n'hésitent pas à promener les leurs. Le coeur sur la main est une très belle qualité, mais Monsieur ne peut la poser sur son coeur et la parcourir en même temps sur notre corps. A quoi bon exiger le baise-main ? Si la décence n'est plus de mise, l'audace l'est-elle peut-être... [Lire la suite]
Posté par Saroushka à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]